top of page

Article du mois de juin de Jacob Vladimir Balga

Je propose de participer à un webinaire, qui sera votre contribution humaine pour la paix.

 

Présomptueux ?

 

À voir !

 

Le contexte ?

 

Dissoudre les Ombres de la Guerre : Une Méthode Spirituelle de Nettoyage

 

Je n'ai pas écrit "la Pax romana", la paix romaine, qui a créé un bordel ingérable, partout où elle s'est appliquée.

 

La paix dont il est question ici, c'est apaiser émotionnellement cette humanité, sans prendre parti.

 

L’actualité est lourde en émotion planétaire.  Et ça nous plombe tous, même lorsqu’on croit l’éviter en ne connaissant pas, en ne regardant pas, en n’écoutant pas, les informations de guerre.

 

Lors d’un webinaire pour libérer les âmes animales sacrifiées pour notre nourriture, des participants végétariens se sont rendu compte que le passage d’âmes animales les allégeait beaucoup.  Il en va de même pour le bas-astral des guerres qui secouent l’humanité.

 

Il y a plus de 40 guerres en ce moment sur terre, dont certaines à bas bruit mais sanglantes, d autres sanglantes, mais très médiatisés, fixant le mental, l’attention collective mondiale, car cela pourrait déboucher sur le 3e conflit mondial.

 

Concernant les conflits non médiatisés, Yemen, ouïgour, Éthiopie, Ghana, Gambie, etc.,

C'est loin, distancié, ou inconnu car non sur-médiatisé dans l'émotionnel.

 

Mais il y a 2 conflits qui plombent l'humanité en 2 camps, *gog et magog, à la limite de l'explosion planétaire.

* Regarder ref gog/magog sur Internet.

 

L’émotion, l’envolée astrale, prend le pas sur l’histoire, les protagonistes millénaires ou pluiri-millénaire, les intérêts économiques, etc.

 

Et ça plombe, embrume fortement l'atmosphère mondiale, comme du pneu qui brule, fumée sombre, grasse et âcre...

 

Il ne s'agit pas ici, dans ce webinaire proposé, de choisir un camp.

 

Notre avis personnel, étant absolument inutile, sinon à s'embourber dans un marécage de bas astral, et surtout, comptant pour du beurre, on se bornera à nettoyer, disperser, dissoudre, tout ce que l’on peut de l'horreur, des morts, et du mental collectif échevelé émulsionné par les fous extrémistes des camps adverses.

Conflit Ukraine-Russie : Racines Historiques et Enjeux Géopolitiques

Les dirigeants russes que Poutine représente,  disent que la tribu slavo-scandinave : La Russie, est bien née à kiev, ville dans l’actuelle Ukraine, créée au 14ieme siècle, ce qui est absolument vrai...

Pour appuyer ses propos, Poutine affirme que, ceux  qui prônent le séparatisme ukrainien, sont des  faux frères, des traitres à l’unité de l’âme russe, des restes de cohortes  nazis, alors que cette terre et la ville de Kiev, est le berceau de l'âme russe.

 

Évidemment, si l'Ukraine avait été une taïga gelée et stérile, au lieu d'être le grenier à céréales de l'Europe depuis l’ère stalinienne, récupérer ce territoire eût été moins vital pour la Russie

Bref !!.

 

C'est le même credo historique derrière lequel se cache le conflit territorial entre Chine et Taïwan.

 

 Il est évident que si Taiwan était une ile désertique, à la population à la traîne,  et non le fleuron industriel de pointe, produisant plus de  90% des puces électroniques haut de gamme, vitales pour l’humanité entière, l’urgence à récupérer ce territoire n’existerait pas.

 

 Mais voilà,  si la Chine veut mettre  la main sur Taiwan rapidement, c’est  pour renforcer l’hégémonie chinoise sur la terre, en mettant  l’économie mondiale à sa botte. Ce sera le prochain conflit ouvert, déjà orchestré.

 

Derrière toutes les  histoires de : on est la même ethnie, la sécession doit cesser,  il n’y a que la recherche de renforcement de  pouvoir économique.

 

MAIS LES PEUPLES, L’HUMANITE, en paie toujours le prix le plus cher.

 

 

Revenons à l’Ukraine.

 

 Les dirigeants ukrainiens sont  soutenus par les U.S.A et l’Europe.

 

Comme pour la Chine et Taiwan, ce qui se joue là,  ce sont les ressorts  hégémoniques et économiques des U.S.A, représenté par l OTAN, et l'Europe, qui est un satellite de seconde zone méprisé et dominé, mais aux ordres.

 

Ces dirigeants ukrainiens inconnus, vassalisés aux USA,  représentés par la voix du président ukrainien, disent que l'autodétermination des peuples et nations de l'ex-empire d'Urss, à choisir  librement leur destin hors de l'emprise russe, prévaut sur leur appartenance ethnique.

 

Cette guerre d’influence des 2 blocs n’est plus géographiquement lointaine, ailleurs sur terre.

Elle remet en cause 70 ans de relative paix et prospérité, ici, en Europe.

 

Et on subit, dans notre vie quotidienne, par l’inflation, les pénuries diverses,  la connerie idéologique obsolète, surannée, des dirigeants de l’Occident blancs-chrétien, qui s’entre-déchirent, comme si les 2 blocs de la guerre froide subsistaient encore,  au lieu de s'unir en bloc de 1,8 milliard d'humains, pour peser face à la masse idéologique et surtout économique, du bloc Chine-Inde-panafricanisme-islam.

 

Les dirigeants de l’humanité, souvent incultes,  ne prennent  pas les leçons de l'histoire qui se répète inlassablement.

 

Les fins d’empires, grec, Égyptien, perse et romain, se sont  toujours faits  selon le même scénario.

 

L’invasion et l'expansion de l'Empire musulman au 7ieme siècle, n’a pu advenir que sur les cendres des empires romains et perses, exsangues, appauvrit, épuisés, par des siècles de luttes intestines, mais surtout  par les guerres entre les 2 empires romain et perse.

 

Les Arabes, faisant tampon entre les 2 empires, tantôt alliés d’un camp ou de l’autre, ont fini par engloutir les 2 empires.

L’Occident blanc-chrétien actuel, à l’agonie, est en train de se démanteler, s'entre-déchirer, par soi-même, sous les yeux des Chinois qui n'auront plus qu’à gérer les miettes de ce vieil Empire blanc appauvri, épuisé.

 

L’Occident blanc-chrétien actuel, à l’agonie, est en train de se démanteler, s'entre-déchirer, par soi-même, sous les yeux des Chinois qui n'auront plus qu’à gérer les miettes de ce vieil Empire blanc appauvri, épuisé.

 

Mais s'ils avaient joué au jeu du Risk, c’eût été tout aussi pédagogique. Voir sur le web ce qu'est le jeu du Risk.

 

Tout est parfait, et nous les gueux, la populace, n’avons pas notre mot à dire. Jamais.

Mais on peut alléger la charge de brouillard.

 

Jusqu'où ? À tester justement !!

 

Le mieux est de nettoyer ce qu'on peut, alléger ce qu'on peut, comme, lorsqu on fait du passage d'âme des humains, ou animaux sacrifiés dans l'horreur, pour la consommation humaine.

 

Nous ferons cela dans un premier temps.

Du Passé au Présent : L'Éternelle Confrontation Israël-Palestine

 

 

 

Aïe ! là c’est plus difficile, plus passionnel.

 

Voilà qui relègue l'émotion de stupeur, de peur collective, l’appauvrissement objectif et les passions orageuses concernant la guerre Russie-Ukraine au second plan, comme si ce n'était qu'un prologue.

 

Car la guerre Israël-Palestine crée un second front, non plus seulement économique, sous couvert d’idéologies nationalistes entre puissances guerrières, mais aussi un front civilisationnel.

 

Israël représente l’Occident, face à 57 pays musulmans.

 

Car Israël, (État-nation d’aspect démocratique, bien que théocratique,  géré par des  hébreux occidentaux, germaniques et slaves), est le pied stratégique de l’Occident posé  sur le sol du moyent-orient.

Voilà la raison économique et hégémonique, de l’Occident.

 

Mais c’est un front au sain duquel l'émotion est exacerbée.

 

C'est que ça touche plus profond, bien plus que les histoires ethniques et territoriales entre Slaves, et chinois,  qui nous semblent étrangères et lointaines.

 

Pourtant, ce second front israélo-palestinien concerne les mêmes problèmes de territoire et de nationalisme que la guerre entre Slaves ou entre Chinois. Avec toujours les mêmes intérêts économiques sous-jacents.

 

Mais pour l’État d’Israël, le problème de territoire est exacerbé, car ce bout de désert est minuscule, et le but est d’aller grignoter au maximum, sur les bouts de déserts du Liban, de  Jordanie, de Syrie, d’Égypte, raison pour laquelle depuis 70 ans, les gouvernements successifs de l’État d’Israël s’emploient à repousser aux plus tard possible, la création d’un État palestinien. Parce que entre-temps, le territoire grignoté s’étend.

 

 

Mais il touche aussi plus profondément les racines civilisationnelles :

 

-          Entre l’Occident chrétien, héritier de l’Empire romain, responsable de la dernière diaspora des élites hébraïques, par le gouverneur et futur empereur Titus et son second, Tibere, en l’an 70 de notre ère, alors que la judée-samarie, était sous domination romaine depuis plus d'un demi-siècle, sous l'empereur August...

 

-          Et la Ouma Islamia, nation d’Islam, 57 pays, 2 milliards d’etres humains  légataires symboliques de cette terre de Judée, dont la ville de  Jérusalem est  devenue le second centre de leur religion d’empire, sous le joug de laquelle les hébreux,  hébreux christianisés, et chrétiens non hébreux ont vécu depuis la fin du 7ieme siècle ap Jc.

 

Je n'ai pas écrit   ‘civilisation judéochrétienne’    pour éviter toute identification qui pourrait être remise en cause, ou jugée "abusive" par certains Occidentaux, qui réfutent toute association avec les hébreux,  bien que le mythe de création de  l'islam associe hébreux et chrétiens comme peuples réceptacles de la parole divine, mal comprise, falsifiée, que le prophète Mohamed a dû rectifier.  Bref.

 

 

La "nation" d'islam,  57 pays, qui par calcul reste intelligemment muette, laisse à l’Occident,

 (Et aux institutions occidentales, OTAN, ONU, tribunal international de Lahaie), considéré comme créateur du problème actuel, le devoir de faire cesser exactions et massacres, et imposer la constitution de 2 États.

 

Les dirigeants des pays musulmans sont de bons joueurs d’échecs.

Ils ont raison de s'en laver les mains, c'est-à-dire, de supporter, très mollement, le problème palestinien, et de laisser l’ancien empire d’Occident, fille puinée de l’Empire romain, se dépatouiller avec le merdier territorial plurimillénaire… qu'il a relancé, en renvoyant les hébreux sur «  leur terre biblique », après 2 mille ans de diaspora douloureuse, terre habitée, que les hébreux ont colonisée à partir de 1948.

Hormis la situation d’apartheid infernal, prison à ciel ouvert, maintenu par l’État d'Israël depuis plus de 57  ans, (guerre de 1967) sur le peuple palestinien, entre autres, (sur 2,5 millions de Gazaouis en particulier), avec des moyens militaires d'État, et les horreurs de guérillas de résistance, en retour, à coups de pierre contre des fusils, à coups de couteau dans la foule ou de bombes artisanales désespérées dans des bus ou dans les lieux publics, ces 2 peuples sont en lutte territoriale depuis plus de 4 mille ans.

 

4 mille ans d'exactions, de massacres, de gain de territoire pour une tribu ou l'autre.

 

Hormis ce que l’on sait des fouilles archéologiques, concernant le peuple phénicien , -pilishtim en araméen, palestine en français-,  on n’a quasiment pas d’informations sur les peuples du pays de Canaan de la bible,  dont vraisemblablement les palestiniens sont partiellement issus.

 

Mais on a des sources relativement fiables, (et surtout des sources sur les conflits armés), dans l'Ancien Testament.

 

Pourquoi peu de sources sur les pilishtim et plus sur Israël ?  parce que la judée samarie a réussi a créer des États centralisés, comme l’Égypte, et les empires sumériens, assyro-babyloniens, avec des historiographes, des scribes, etc.

 

Raconter l'histoire  de ce bout de territoire côtier de la méditerranée, du point de vue des rois de judée, n’est en rien un parti pris.

 

C'est simplement qu'hormis l’archéologie, qu’il n'y a pas grand-chose, en  sources écrites du point de vue des pilishtim. Ces citées États,  de navigateurs commerçants, étaient toutes rivales, souvent en guerre, et n’ont pas réussi à créer une unité, d’autant que les hébreux, tantôt majoritaires, tantôt écrasés, subissaient comme eux les guerres de colonisation des empires, assyro-babyloniens, perses, égyptiens puis finalement romains,   au fil de 2 mille ans d’histoire avant Jc, 

 

Concomitamment aux sources bibliques, il y a des sources avérées par les autres empires, Égypte et Mésopotamie concernant  les peuples de Canaan, vraisemblablement un melting pot, un brassage, mêlant aussi des hébreux,  dont les Palestiniens d’aujourd’hui sont le résultat.

 

Les pilishtim ou phéniciens en français sont un  peuple, remontés d 'Égypte, sous la dénomination de Canaan.

 

. Mais il y avait  certainement des brassages et des déplacements de populations, convergeant vers les côtes méditerranéennes,  dès  l'âge de bronze (moins 3 mille av Jc), au gré des sécheresses, guerres, etc.

 

. Des populations de l’Empire Hittite, (Turquie et 'Anatolie actuelle), descendant par le Liban actuel, populations du sud du Moyen-Orient (Élamites) et des empires mésopotamiens plus à l'Est, sumériens, Chaldéen, babyloniens puis assyriens,  qui se sont installés le long du littoral méditerranéen, formant la population  du  pays de Canaan, qui vraisemblablement n’étaient pas  que des Égyptiens.

 

 

S'ils formaient des cités État, autonomes, avec un dieu pour chaque cité-État, de moins 3 mille avant Jc et jusqu à la fin de l'Empire romain, c’est qu'il ne s’agissait pas forcément des mêmes peuples.

 Et l'histoire de l’exode du  patriarche mythique Abraham, partie de Ur en Chaldée, (actuel sud de l'Iraq) pour finir par s’installer en pays de Canaan, vers  moins 1800 av Jc, ferait partie de ces déplacements de populations.

 

Et donc les descendants d’Abraham se disputent ce territoire côtier de la méditerranée, depuis 4  mille ans d'histoire tout de même, contre les autres peuples.

 

Selon les sources sumériennes, les hébreux ou Eber en sumérien seraient un peuple de pasteurs venus des plaines arides, envahissant les cités Sumériennes

. Puis ces Sémites prennent la place de l’Empire sumérien.   envahissent le territoire du littoral méditerranéen.

 

Mais ils ne sont pas les seuls envahisseurs du littoral.

Les premières sources les plus fiables, de ces noms de peuples, Canaan, et pilishtim plus tard,  désignant d'autres tribus que les hébreux sur ces territoires côtiers, sont issues notamment de l'Ancien Testament, vers le 12ieme siècle, après Jc.

Mais d’autres sources disent que les pilishtim phéniciens) seraient des populations de navigateurs commerçants venues de crête, qui créent des comptoirs commerciaux.

 

Les phéniciens, cananéens venus d’Égypte, ou crêtois,  (partie ou tout,  de ceux dénommés pilishtim par les sbires hébreux, apparaissent dès l'histoire du juge hébreu Samson,

12e av jc. C'est quasiment la seule source.

 

Canaan, phéniciens... ou pilishtim,

 

L’histoire, (mythique ? ) d'origine cananéenne, 12e av Jc, de Samson et Dalila, le juge hébreu amoureux de la belle Dalila la philistine et trahi par elle pour faire vaincre sa tribu,

 

Le Roi Saul, roi des hébreux, moins mille avant Jc, vainqueur des pilishtim ( Palestine) à plusieurs reprises, durant son règne, finit vaincu et sa tête (et celle de ces 3 fils), séparées du corps et paradé, furent déposées dans le temple de la déesse Astarté, pendant que le corps du roi Saul, fut suspendu sur les remparts de beit shean.

Et David, roi suivant, moins 900 av Jc, , continue la lutte et Salomon, son 2e fils, continue cette guerre de territoire contre les pilishtim, jusqu à appauvrissement, et épuisement des 2 peuples.

 

 

Hormis des noms évoqués dans l'Ancien Testament, et d autres sources sémitiques rares,(textes araméens anciens des empires assyro-,babyloniens), évoquant Canaan, on ne sait rien de ce, ou ces peuples différents, sous la dénomination Canaan, leurs noms en araméen ancien.

 

SAUF  QUE, ILS ONT TOUJOURS ÉTÉ LA !!!

 

Il y a toujours eu du brassage de population, des déplacements, des installations au gré des empires.

 

De la même manière que les empires grecs nommaient "Polis" les cités grecques et "ethné" les autres peuples et les Romains "barbares" les autres peuples, mettant tout cela dans le même sac, les textes de l’Ancien Testament ont fait de même.

 

La première évocation des pilishtim (hors Ancien Testament), est avérée par l'historien et ethnographe grec Herodote, au 5e av Jc.

 

Avant cela, on ne sait pas grand-chose, hormis le fait qu'ils aient toujours été là depuis toujours.

 

Pourquoi ?

 

Certainement parce que le peuple hébreu ayant réussi à créer une relative unité, bien que divisés en 2 royaumes centralisés, avec une dynastie royale continue, et  des scribes qui écrivent l’histoire, a éclipsé les histoires des minorités elles-mêmes divisées en cités-États en rivalité.

 

Je vous fais grâce de l'histoire de ce nom "Palestine", nom donné à cette terre de Judée sous occupation romaine, par l'empereur romain Hadrien, pour humilier les hébreux, les effacer de l'histoire, les disperser dans l'Empire romain, après la révolte juive de l'an 135 ap Jc.

 

Et ensuite, dispersées, les élites et lettrés hébreux se sont éparpillés, aux 4 coins des empires perses et romains, laissant la populace hébraïque à son sort.

Logiquement, les peuples païens se sont développés, prenant le pas sur les hébreux restants.

Les hébreux chrétiens d' Orient, les Arabes christianisés, puis musulmans au 7ieme siècle, ont pris la place laissé.

 

Un merdier de 4 mille ans ou tout le monde a tort... et raison.

Tort de se continuer la guerre et raison de vouloir rester chez soi.

 

 

S'il y régnait un  pharaon dans cette partie du  monde, avec 50 mille soldats onusiens,  il  appliquerait la logique du jeu du Risk.

 

Chappe de plomb à la Soviétique :

 

Grand moyen-orient en États fédérés.

 

Vous êtes frères, démerdez vous pour fraterniser, et coopérer,

 

Puisqu'en économie matérielle... c'est déjà le cas, donc, cessez l'hypocrisie.

 

Israël produit l'eau, l’électricité, le Gaz, pour Gaza, Égypte, Syrie et Jordanie.

 

Et les matières premières pour produire tout cela,

Sont vendues à Israël,  par l'Égypte, l' Arabie, la Syrie et la Turquie.

 

Les pays arabes exportent massivement vers Israël... de tout ;

 

Des métaux, de la chimie de base, pour alimenter l'industrie israélienne en matières premières.  Et Israël  leur revend du produit fini.

Idem, de l'agriculture des kibboutz est revendue en Turquie, qui change emballage et marques, pour les renvoyer au Moyen-Orient. Tout laisse supposer qu’il en de même pour l’Égypte.

 

Chercher l’erreur.

 

L'économie réelle, la pragmatique, font fi des conflits plurimillénaires.

Nettoyer la Folie Haineuse de l'Humanité : Objectif et Espoir

Nous comprenons en fin de cet exposé, qu’il convient de laver l'humanité de cette folie haineuse irrationnelle, qui nous affecte tous, même de loin, car les conséquences fâcheuses s’exportent ici, en nous, intérieurement, et matériellement.

 

 

Là, il y a du boulot pour libérer le merdier astral de 4 mille ans

 

Mais je pense qu'en un webinaire, si on parvient à créer un immense spin en sens inverse des aiguilles de la montre, ça peut apaiser, nettoyer, et peut-être participer, même à 1%, à l'avènement d'une solution à 2 États, début d'une nouvelle ère.

 

Sinon au moins nous nettoyer nous, ici, et diluer au maximum cette chape de plomb.

Participez à ce webinaire

Paix.png
monde en paix.png
Un monde heureux.png
different
bottom of page